La Croyance des Chiites à l'égard d'Ali

Ali Ibn Abi Talib selon l'imagination des Mages d'Iran

 

L'insertion d'Ali dans la shahada

Pour un chiite, la shahada englobe une triple attestation : celle de l'unicité de Dieu, celle de la mission prophétique de Muhammad et celle de la walaya de 'Ali et les imams de sa descendance. Sans l'acceptation de l'autorité divine d'Ali, point de religion. Aucun des devoirs cultuels (prière, jeûne, aumône, pèlerinage...) ne peut être agréé par Dieu, selon la secte.

Dans al-Mahasin, d'Abû Ja'far al-Barqî :

L'Imam Baqir a dit : Dieu a établi 'Ali comme un repère ( 'alam) entre Lui-même et Sa création et il n'y en a pas d'autres. Celui qui suit 'Ali est un croyant, celui qui le rejette un incroyant et celui qui doute de lui, un associationniste. (L'accusation de shirk est le fait d'associer le califat d'Abu Bakr, 'Umar et 'Uthman avec celui d'Ali)

Selon Ja'far as-Sadiq... (Dieu dit au Prophète) : J'ai créé les sept cieux et ce qu'ils contiennent ; J'ai créé les sept terres et ce qu'elles portent ... Si un de Mes serviteurs M'a invoqué depuis le début de la création (jusqu'à la Résurrection où) il vient à Ma rencontre en rejetant la waliya (l'autorité divine) de 'Ali, Je le précipiterai en enfer.

Ja'far as-Sadiq rapporte : Si un serviteur adore Dieu pendant cent ans à la Mekke (litt. entre al-Rukn et al-Maqâm, deux endroits sacrés faisant partie de l'espace cultuel de la cité sainte), s'il consacre ses journées au jeûne et ses nuits à la prière jusqu'à ses vieux jours mais reste ignorant de notre vérité (ou « droit », haqq), il n'aura aucune récompense (de la part de Dieu).

Ja'far as-Sadiq rapporte : N'êtes-vous pas satisfaits (vous, les chiites) qu'à cause de votre walaya à notre égard (l'amour et la soumission infaillible à l'autorité divine d'Ali et des Imams) votre prière est agréée alors que la leur (celle des musumans) ne l'est pas, que votre aumône est acceptée alors que la leur ne l'est pas, que votre pèlerinage est valide alors que le leur ne l'est pas. (Al-Kulayni, al-Rawda min al-Kafi)

Le Châtiment de celui qui doute de la supériorité d'Ali

Le Prophète dit à 'Ali : « Personne ne te précède si ce n'est un mécréant, et personne ne te désobéit si ce n'est un mécréant. » (Ghayatul Maram)

Le Messager d'Allah dit à Ali : « Ô Ali, tu es le meilleur être humain. Celui qui en doute est un mécréant. » (Bihar al-Anwar)

Selon la secte, Ibn Abbas aurait rapporté du Prophète : « Quiconque doute de la préséance d'Ali ibn Abî Tâlib, sera sorti de sa tombe, le Jour de la Résurrection, avec un collier de feu à trois cents branches autour du cou, chacune des branches portant un Satan qui fait des grimaces, le visage renfrogné, et qui crache sur la face du ressuscité. » (Bihâr al-Anwâr - Majlissi, Al Amali - Sadooq)

'Ali est le bien aimé d'Iblis, le maudit

Ali bin Musa al-Ridha rapporte de son père Musa bin Ja'far qui rapporte de ses ancêtres, que 'Ali bin Abi Talib a dit : Une fois, j'étais assis près de la Kaaba, et voici que je vis un vieil homme au dos courbé. Ses sourcils tombaient sur ses yeux à cause de son âge. Il tenait un bâton dans sa main, il portait un couvre-chef rouge sur la tête et un gilet de laine. Il s'approcha du Prophète alors qu'il était adossé à la Kaaba et lui dit : « Ô Messager de Dieu, prie pour mon pardon. » Le Messager lui répondit : « Tes efforts et tes actions sont vaines. » Lorsque le vieil homme partit, le Prophète dit : « Ô Abul-Hassan, sais tu qui c'était ? » J'ai répondu : « Non, par Allah. » Il dit : « C'était Iblis, le maudit. » Ali dit : Je suis allé le rattraper, je l'ai pris et jeté à terre. Je me suis assis sur lui, ma main sur sa gorge pour l'étouffer. Il me dit : "Ô Abul Hassan, ne fait pas cela, car on ma accordé un délai jusqu'à un temps connu. Par Allah, Ô 'Ali, je t'aime. Personne ne te hait sans que je n'aie partagé sa mère avec son père pour en faire un batard". Alors j'ai rit et je l'ai libéré. (Sheikh Sadooq Ibn Babawaih al-Qummi, Uyoon Akhbaar)

Ali et les Messagers d'Allah

Selon la secte, 'Ali est infiniment supérieur aux Prophètes et aux Messagers d'Allah, en particulier Adam, Noé, Ibrahim, Moise et Jésus.

Quant à Muhammed, il a un rang à part, car il est 'Ali et 'Ali est Muhammed ! Ils sont issus d'une même lumière, ce qui leur permet de fusionner en un seul corps lorsqu'ils en ont envi.

 

Selon l'Imam Ja'far : « O Mofazzal, j'en atteste Dieu! Adam ne mérita que Dieu le créât de sa main et insufflât en lui son Esprit, qu'à cause de la walâyat de 'Ali. Dieu ne choisit Moïse comme interlocuteur qu'à cause de la walayat de 'Ali. Il ne suscita Jésus comme un Signe pour les deux univers qu'à cause de la walâyat de 'Ali » (Ibn Babuyeh, Tafsir)

Un hadith remontant à l'Imam 'Ali Reza, et par lui aux Imams antérieurs, rapporte : « Lorsque Noé fut en péril d'être submergé, il invoqua Dieu en invoquant notre cause (ou notre droit), et Dieu le sauva de la submersion. Lorsque Abraham fut jeté dans le feu, il invoqua Dieu en invoquant notre cause, et Dieu fit que le feu devînt fraîcheur inoffensive. Lorsque Moïse ouvrit un chemin dans la mer, il invoqua Dieu en invoquant notre cause, et Dieu fit de la mer un terrain sec. Et lorsque les Juifs voulurent tuer Jésus, il invoqua Dieu en invoquant notre cause ; alors Dieu le sauva de la mort et l'enleva vers Lui. » (Ibn Babuyeh, Tafsir)

 

Selon la secte, si Adam fut chassé du paradis, c'est parce qu 'il avait oublié la walaya de 'Ali. Si Jonas fut enfermé dans le ventre de la baleine, c'est parce que, pendant un moment, il avait refusé fidélité à la walaya de 'Ali. Si Allah a ouvert la poitrine de Muhammed, c'est pour y faire entrer la walaya de 'Ali... C'est 'Ali qui enseigna la Thora à Moise et l'Evangile à Jésus... Quant à Ibrahim, il est chargé dans le Barzakh de nourrir les bébés des rawafidh jusqu'au Jour du Jugement !

 

Les Juifs et les Chrétiens qui aiment 'Ali entreront au Paradis

'Ali empêchera son père païen d'entrer en Enfer

L'Emir des Croyants était assis à Rahbaha et les gens était assis autour de lui lorsqu'un homme se leva et dit : « Ô Emir des Croyants, c'est Allah qui t'a placé dans cette position alors que ton père sera torturé en Enfer. »

Ali dit : « Tais-toi. Qu'Allah ferme ta bouche. Je jure par Allah qui a envoyé Muhammed comme Prophète, que si mon Père intercédais pour tous les pécheurs de la Terre, Allah l'accepterais. Comment mon père peut-il entrer en Enfer, alors que c'est moi qui répartis (les gens) entre le Paradis et l'Enfer ? » (Al-Darajatul Rafee'ah, Amaali al-Tousi, Bisharat al-Mustafa, al-Ihtijaaj de Tabrasi, Bihar al-Anwar)

Concernant le Savoir de Ali

Selon les Chiites, Ibn Abbas aurait dit : « Toute la Connaissance a été divisée en dix parties qui ont toutes été maîtrisées par l’Imam ‘Ali. Une seule de ces dix parties a été mise à la portée de toute l’humanité et dans cette dixième partie l’Imam était encore le plus savant. » (Al-Kafi)

« En l'Imam Ali, il y avait la Sunnah (traditions) d'un millier de Prophètes. » (Al-Kafi)

« Allah a combiné pour Muhammed la connaissance de tous les prophètes et pour Ali, la totalité de la science. » (Al-Kafi)

« Amir al-Mu’minin Ali était la seule porte par laquelle les gens pouvaient se rapprocher d'Allah. » (Al-Kafi)

« Celui qui est en désaccord avec Ali sur un sujet aussi minime qu'important, c'est comme s'il était en désaccord avec Allah » (Al-Kafi)

« L'Imam est purifié de tout péché, exempt de défauts et possède un savoir spécial » (Al-Kafi)

L'Imam Ali aurait dit : « Personne ne possède un quelconque savoir si ce n'est qu'à travers Amir al- Mu'minin (Ali). Les gens peuvent aller partout où ils le désirent, cependant, par Allah, la vérité ne vient de nulle part ailleurs qu'ici, et il a pointé son doigt en direction de sa maison. » (Al-Kafi)

Concernant la collecte du Coran

Muhammad ibn Yahya a rapporté de Ahmad ibn Muhammad de ibn Mahbub de ‘Amr ibn abu al-Miqdam de Jabir qui a dit qu'il a entendu d'abu Ja‘far dire ce qui suit : « Aucun parmi les gens ne peut prétendre avoir collecté la totalité du Coran (sous forme de livre) comme il a été révélé. Si une personne arrive en prétendant l'avoir fait, il est un menteur. Personne n'a rassemblé le Saint Livre et l'a mémorisé comme Allah, le Très haut, l'a révélé à l'exception d'Ali Ibn Abu Talib et les Imams après lui. » (Al-Kafi)

La Trinité des Chiites

 

Concernant le Paradis et l'Enfer

Selon la secte, 'Ali aurait dit : « Je suis le superviseur d'Allah pour l'entrée au Paradis et l'Enfer. Personne n'y entrera dans l'un ou l'autre sans passer par moi. » (Al-Kafi)

Le Prophète a dit : « Le Jour du Jugement, Ali sera assis sur Firdaws, une montagne dont l'élévation est plus haute que le Paradis. Le trône d'Allah est au sommet de cette montagne. Les fleuves du Paradis surgissent des côtés de cette montagne et s'écoulent dans les jardins du Paradis. Ali sera assis sur une chaire de lumière et le fleuve de Tasnim coulera en face de lui. Personne ne traversera le pont sans un laissez-passer qui stipule de la Wilayat (l'autorité divine) d'Ali et la Wilayat de sa famille. Il supervise le paradis, donc seulement ses bien-aimés y entreront, et il supervise l'enfer, donc seulement ses ennemis y entreront. » (Bihar Al-Anwar, Ghayatol Maram, Irshad al-Qulub)

Le Prophète dit à Ali : Ô Ali, au Jour du Jugement, tu seras assis sur une chaire de lumière. Il y aura une couronne sur ta tête qui brillera tellement qu'elle aveuglera presque les gens. Allah lancera un appel : « Où est le Successeur de Muhamed, le Messager de d'Allah ? » Puis, Ô Ali, tu diras : « Je suis là. » Alors, Allah dira : « Ceux qui t'aimes, laisse les entrer au Paradis, et ceux qui étaient contre toi, envoie les en Enfer. » Par conséquent, tu (Ali) diviseras ceux qui iront au Paradis et ceux qui iront en Enfer, et c'est un commandement du Tout Puissant. (Ghayatol Maram, Sadouq dans Amali, Bihar v7)

Ibn Abbas rapporte que le Prophète a dit : « Si tout le monde aimait 'Ali, Allah n'aurait pas crée l'Enfer. » (Bihar al-Anwar, Amaali de Sadouq, Kashf al-Ghommah)

Ali boit un verre de Kawthar

Le Prophète, en compagnie de ses compagnons, se rendit chez Ali et lui demanda : « Ô Abul Hassan, raconte nous ce que tu as vu hier. » Ali dit : « Oui, Ô Prophète, que ma mère et mon père me servent de rançon pour toi. C'était lors de la prière de duhr, je voulais faire mes ablutions, mais je n'avais pas d'eau. Alors j'ai envoyé Hassan et Hussein pour qu'il m'en ramène, mais ils mirent du temps. Alors, j'ai entendu une voix m'appeler et me dire : "Ô Abal Hassan, regarde à ta droite." Je vis alors un récipient en or, rempli d'une eau plus blanche que la neige, plus douce que le miel et qui avait l'odeur de la rose. J'ai effectué mes ablutions avec cette eau et j'en ai bue une partie. Ensuite, j'ai mis une goutte de cette eau sur ma tête, et je sentis la fraicheur de cette goute dans mon coeur. »

Alors, le Prophète demanda : « Sais-tu d'où vient ce récipient ? »

Ali ibn Abi Talib répondit : « Allah et son Messager le savent mieux que moi. »

Le Prophète dit : « Le récipient était un récipient du Paradis, et l'eau provenait du fleuve de Kawthar. Et cette goutte (que tu as mis sur la tête) venait d'en dessous du trône d'Allah. » Puis le Prophète serra Ali dans ses bras et lui dit : « Ô mon bien aimé, Gabriel était ton serviteur hier. Tu as une grande position et un statut élevé aux yeux de Dieu. » (Ghayatul Maram, Madinatul Ma'ajiz)

Mentionner les mérites d'Ali est une adoration d'Allah

Le Messager d'Allah a dit : « Mentionner 'Ali est une adoration (d'Allah). » [Dikr 'Ali 'ibada] (Kanz al-Ummal, Bihar Anwar)

 

Le Messager d'Allah aurait dit selon la secte : « Si tous les arbres étaient des plumes, si toutes les mers étaient de l'encre, si tous les djinns étaient comptables, si tous les humains étaient des scribes, ils ne seraient pas capable de dénombrer les incroyables mérites de 'Ali bin Abi Talib. » (Bihâr al-Anwâr)

Le Messager d'Allah aurait dit : « Allah a donné tellement de mérite à mon frère 'Ali, qu'ils sont impossibles à dénombrer. Si quelqu'un en mentionne un en y croyant, Allah lui pardonnera tous ses péchés passés et futurs. Si quelqu'un écrit un de ces mérites, les anges invoqueront pour son pardon aussi longtemps que les lettres subsisteront. Si quelqu'un écoute un de ces mérites, Allah lui pardonnera tous les péchés commis avec ses oreilles. Si quelqu'un lit un de ces mérites, Allah lui pardonnera tous les péchés commis avec sa vue. » (Bihâr al-Anwâr)

La lumière de la face d'Ali

Le Messager d'Allah dit : La nuit du Mi'raj, j'ai approché mon Seigneur je "fus à deux portées d´arc, ou plus près encore." (Coran 53.9) Il me parla entre deux montagnes d'agate (aqeeq) et me dit : « Ô Ahmad, je t'ai crée, toi et Ali, de ma propre lumière et j'ai crée ces deux montagnes à partir de la lumière de la face d'Ali. Je jure par ma magnificence, que je n'ai crée ces deux montagnes qu'afin qu'elles soient utilisées pour identifier les croyants (les Chiites). Et je jure par moi même, que l'entrée en enfer est interdite pour ceux qui porteront une bague d'agate tout en suivant Ali. » (Ghayatol Maram p7, h13)

Le Messager d'Allah a dit : « Allah a crée les anges avec la lumière de la face d'Ali. » (Ghayatul Maral, Bihar al-Anwar)

Concernant l'autorité de Ali

Ali aurait dit : « Personne n'est autorisé à etre devant moi exepté Ahmed » (Al-Kafi)

J'ai entendu abu ‘Abdallah dire, « Nous somme la première famille dont les noms ont été exalté par Allah. Lorsqu'il créa les cieux et la terre, Il a commandé à un héraut de proclamer : "J'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah trois fois. J'atteste que Muhammad est le Messager de Dieu trois fois et j'atteste que Ali est l'émir des croyants en toute vérité, trois fois". » (Al Kafi, chap 111, h8)

Imam abu Ja'far a dit : « Nous (Ali et ses descendants) possédons l'autorité divine sur tout ce qui est sous le ciel et sur la terre. » (Al Kafi)

« Imam Ali (a.s.) était le chemin, que si l'un ignorait, il se serait auto détruit (égaré) » (Al Kafi)

Ali est capable de déterminer la sincérité d'un homme et peut prédire qu'il ira en enfer :

Un homme est venu vers Amir al-Mu’minin 'Ali quand il était en compagnie de ses partisans. L'homme lui a fait les salutations et lui dit : « Par Allah, je t'aime et reconnait ta Wilaya (ton autorité divine). » Ali lui dit : « Ce que tu dis n'est pas vrai. » L'homme dit : « Si ! Par Allah, je t'aime et reconnait ta Wilaya. » Ali lui répondit « Ce que tu dis n'est pas vrai. Tu n'es pas ce que tu prétends être. Allah a crée les âmes deux milles ans avant de créer les corps. Il m'a ensuite présenté tous ceux qui m'aiment. Par Allah, je n'ai pas vu ton âme parmi le groupe qui m'a été présenté. Où étais tu donc ? » L'homme resta silencieux et n'a rien répondu.

Dans un autre hadith, il est dit que Abu ‘Abdallah a dit : « il était dans le feu. » (Al Kafi)

Selon les Chiites, Ali est né dans la Kaaba. Il a récité la sourate al-Mou'minoun dès la sortie du ventre de sa mère Fatima bint Assad, et cela dix ans avant que Muhammed ne soit Prophète

 

Concernant les richesses d'Ali

Abu ‘Abdallah a dit ce qui suit : « Jibril a creusé avec ses pieds cinq fleuves et le flanc de l'eau suivait ses pieds. Ces fleuves sont l'Euphrate, le Tigre, le Nil, Mihran et Balkh. Tout ce que ces fleuves fournissent en eau et tout ce qu'ils alimentent sont la propriété de l'Imam. » (Al-Kafi)

Ali sera le premier à entrer au Paradis

Ali Ibn Abi Talib rapporte : Le Prophète me dit : « Tu seras le premier à entrer au Paradis. » Je lui dis : « O Messager d'Allah, y entrerai-je avant toi ? » Il dit : « Oui. » (Ilal al-shara'i d'ibn Babawaih al-Qummi)

Le Prophète a dit : « Le Premier qui entrera au Paradis parmi les Prophètes et les véridiques est ‘Ali Ibn Abu Talib. » Abu Dojana se leva et demanda : « Ne nous as tu pas dit qu'aucun Prophète n'entrera au Paradis avant toi, et qu'aucune nation n'y entrera avant la tienne ? » Le Prophète répondit : « Oui, mais sais tu que celui qui portera l'étendard sera devant tout le monde ? Et c'est Ali qui portera l'étendard le jour du jugement et qui sera devant moi. C'est pourquoi il entrera au Paradis avant moi. Il guidera avec l'étendard et je le suivrai juste derrière. » (Al-Ikhtissas de Mufid, Bihar Anwar v7)

Les dents d'une houris d'Ali

Ibn Abbas rapporte : J'ai entendu le Prophète dire que lors du Mi'raj, il put entrer au Paradis et y vit une lumière d'une grande brillance. Il interrogea Gabriel sur cette lumière. Gabriel répondit : « Ô Muhamed. Cette lumière ne provient ni du soleil, ni de la lune. Cette lumière provient d'une Houris d'Ali Ibn Abi Talib. Elle sortit de son palais, te regarda et sourit. La lumière que tu as vu, provient de ses dents et elle se promènera au Paradis jusqu'à ce que Ali la rejoigne. » (Ghayatul Maram, Al-Yaqin, Khawarezmi dans Manaqeb)

La pastèque qui n'aime pas 'Ali

fatima agressionAbu Huraira rapporte : Un jour Abu Dharr, Billal et moi marchions avec Ali bin Abi Talib. Ali vit une pastèque, alors il donna un dirham à Bilal et lui dit : « Ô Bilal, achète la pastèque avec ce dirham et apporte la moi. » Nous suivions Ali chez lui puis Bilal nous a rejoints avec la pastèque. Ali coupa la pastèque, mais celle-ci était amère.

Ali dit : Ô Bilal, éloigne de moi cette pastèque et je te raconterai un Hadith que j’ai entendu du Messager d’Allah. Le Messager d’Allah, avec sa main sur mon épaule, me dit, « Allah a proposé ton amour (la wilaya) aux pierres, aux mers, aux arbres. Ceux qui acceptèrent de t’aimer sont devenus agréables et doux, et ceux qui refusèrent sont devenus mauvais et amers. » Donc cette pastèque fait partie de ceux qui ont refusé de m'aimer.

(Bihar al-anwar, Ikhtisas de Mufid, Riyaz al-Naz’erah de Tabari, Madinatul Ma’ajiz)

Ali est meilleur que le Coran

Le Prophète a dit : « Je vous laisse deux poids lourds : le Coran et ‘Ali. Sachez que ‘Ali est pour vous meilleur que le Coran car il est son interprète. » (Ghayatul Maram, Al-Borhan, Irsad Al-Gholoub)

Les actions d'Ali d'une journée

Le Messager d'Allah dit à 'Ali : « Ô Abu al-Hassan, si la foi de l'entière création ainsi que leurs bonnes oeuvres étaient placées sur un côté d'une balance, et tes bonnes oeuvres d'une seule journée sur l'autre côté de la balance, celle ci pencherait sans aucun doute de ton côté. »  (Ghayatul Maram, Yanabee al-Mawaddah)

Cette fameuse journée où, selon la secte, les actions d'Ali ont dépassé l'ensemble des actions de la création (les humains et les djinns) fait allusion à la bataille du fossé.

Ce qui arrive au Soleil pour sa désobéissance à Ali

Muhammad ibn abi ‘Umair rapporte de Hinan : J'ai demandé à Abu ‘Abdullah : Pourquoi l'Emir des croyants (Ali) retarda la prière de l'Asr alors qu'il pouvait la joindre avec celle de Duhr ?

L'Imam répondit : Lorsqu'il pria Duhr, il vit un crâne étalé par terre. Il commença à lui parler et lui dit : « Ô crâne, de quel pays es tu ? » Le crâne répondit : « Je suis untel fils d'untel, le roi de tel pays. » L'Emir des croyants lui dit : « Raconte moi ton histoire et les jours de ta vie. »

Le crâne commença à raconter son histoire et décrivit le bien ainsi que le mal de son époque. Pendant que l'Emir des Croyants était occupé à l'écouter, le soleil se coucha. Il parlait au crâne avec une langue de la bible, donc les arabes ne pouvaient pas comprendre leur conversation et lorsqu'il termina son dialogue avec le crâne, il s'adressa au Soleil et lui dit : « Reviens en arrière ! » Le Soleil répondit : « Je ne reviendrai pas » alors Ali invoqua Allah et Allah envoya 70 000 anges avec 70 000 chaînes d'acier. Ils lièrent le soleil et le trainèrent sur sa face jusqu'à faire réapparaitre sa lumière blanche. Ali put alors terminer sa prière puis le soleil retomba comme une étoile. (Ilal al-shara'i, vol.2, d'ibn Babawaih al-Qummi)

Ali est la lumière de la Terre

Le Messager d'Allah a dit : Le soleil a deux côtés : un côté donne la lumière aux habitants des cieux, et un côté donne la lumière aux habitants de la terre. Il y a une inscription sur les deux côtés. L'inscription sur le côté qui donne la lumière aux cieux est : « Allah est la Lumière des cieux et de la terre » (24.35) L'inscription sur le côté qui donne la lumière aux habitants de la Terre est : « ‘Ali est la lumière de la Terre. » (Bihar al-anwar v27, Madinatol Ma'ajiz)

 

Le mérite d'une prière auprès de 'Ali, au temple de Najaf

 

Le mérite de la mosquée de Kufa (construite par 'Omar) où 'Ali faisait ses sermons lorsqu'il était Calife

Abu Ja'far (Imam Baqir) à a dit : « Si une personne connaissait les mérites de la mosquée de Kufa, il serait prêt à voyager de très loin pour y venir. Une prière obligatoire à la mosquée de Kufa équivaut à l'accomplissement d'un Hajj, et une prière surérogatoire dans celle-ci équivaut à l'accomplissement d'une 'Umra. » (Kamil Ziyarat)

Abu Abdillah (Imam Sadiq) a dit : « Accomplir une prière à la mosquée de Kufa équivaut à 1 000 prières faites ailleurs. Et une prière surérogatoire à l'intérieur de celle-ci équivaut à 500 prières faites ailleurs. » (Kamil Ziyarat)

Si quelqu'un peut dépasser l'infaillibilité, ce serait 'Ali (égarement de Fadlulah)

 

 

Concernant la tombe d'Ali :

 

La secte Chiite rapporte que : Le Prophète Ibrahim installé à Najaf prédit à son fils Isaac : « un jour, on y trouverait une tombe et il y serait érigé un mausolée par la grâce duquel soixante douze mille personnes accéderaient au Paradis. En outre, ces heureuses personnes pourraient intercéder en faveur d’autres croyants ». (Extrait de l'histoire de Najaf)

De ce fait, les Chiites rêvent tous d'être enterrés à Najaf, au côté de la tombe présumée d'Ali. Son identification n'est basée que sur de la conjecture, et n'est pas prouvée par des récits authentiques. En effet, 'Ali avait demandé à ce que son lieu d'enterrement soit tenu secret. En d'autres termes, c'est Satan qui a excité les Chiites à attribuer une tombe à Ali afin que ces derniers puissent suivre leur passion, en le prenant comme intermédiaire entre Allah et eux, et ainsi s'égarer encore plus.

Le cimetière de la ville de Najaf est le plus grand du monde. Les morts irakiens et iraniens affluent de toutes parts pour se faire enterrer dans ce cimetière, croyant dur comme fer que la proximité qu'ils ont avec la tombe d'Ali empêchera les anges Nakir et Munkir de leur faire subir l'interrogatoire.

Avant de se faire enterrer, les morts Chiites se font amenés au mausolée d'Ali pour effectuer trois tours autour de celui-ci. C'est une innovation (bid'a) de la secte et un acte polythéiste.

 

 

Voici un résumé de tous les mensonges sur Ali

 

Il est clair que les Chiites Rafidiths se sont inspirés des religions des alentours. Ils ont mis Ali au centre de leur secte et ils ont défini son rôle comme incontournable pour accéder au Paradis, comme Jésus l'est pour les chrétiens..

Le Prophète dit à 'Ali : « Quelque chose en toi ressemble à Jésus fils de Marie, et si je ne craignais pas que certains groupes au sein de ma communauté ne disent sur toi ce qu'ont dit les chrétiens au sujet de Jésus, je révélerais quelque chose à ton égard qui aurait fait que les gens ramasseraient la poussière de tes pas afin d'en recevoir la bénédiction. » (Al-Kulayni, al-Rawda)

Zarathushtra

Ya Ali Ya Isa

Conclusion :

Les gens de la sunna (Ahl sunna wal Jama'a) ont toujours prôné un juste milieu, sans exès ni négilgence. Il faut éviter autant l'exagération que l'absence de respect en ce qui concerne le rang d'un Prophète, le rang d'un membre de la famille du Prophète, le rang d'un compagnon du Prophète.

Dis: « ô gens du Livre, n´exagérez pas en votre religion, s´opposant à la vérité. Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, qui ont égaré beaucoup de monde et qui se sont égarés du chemin droit. » (Coran 5.77)

Les Chiites Radifiths ont suivi le même chemin que les Chrétiens, en inventant des mensonges sur Ali, en le mettant au centre de toute chose, en rendant son rôle incontournable et indispensable, ils sont tombés dans l'extrémisme et l'idolâtrie.

'Ali est pour la communauté musulmane, tel que Jésus est pour la communauté chrétienne : des gens les ont aimés au point de s'égarer dans leur amour (les Chiites Rafidiths et les Chrétiens), et des gens les ont détestés au point de périr dans leur haine (les Chiites Kharijites et les Juifs).

Dieu est le plus Savant !


Chiite.fr | Email : ahlelbayt[a]live.fr | English Version