Le Mythe du Martyr de Fatima

Chaque année, les Chiites s'échangent entre eux des condoléances à l'occasion de l'anniversaire de la mort de Fatima. Ils se regroupent alors dans leur mosquée décorée pour l'occasion, ils baissent l'intensité de la lumière pour installer une ambiance cabalistique ; puis un Imam leur psalmodie l'histoire de l'agression de Fatima et toutes les prétendues souffrances qu'elle aurait subies. Les Chiites inclinent alors leurs têtes et simulent des pleurs, tout en se cachant les yeux avec leurs mains. Une fois que l'émotion des adeptes a atteint son paroxysme, l'Ayatullah termine sa psalmodie en rappelant à ses fidèles que chacun d'entre eux a l'obligation de détester les ennemies de Fatima. Et c'est ainsi que les Ayatullahs, par leur ruse et leur manipulation, installent la haine des Compagnons du Prophète, dans le coeur des Chiites.

Une Tragédie Shakespearienne

fatima agressionLa secte rapporte qu'après la mort du Messager, « un gang de Compagnons » (Abder Rahman Ibn Aouf, Zayd Ibn Thabit, Khalid Ibn Walid...) se serait composé avec à leur tête, le beau père du Prophète : 'Omar Ibn Khattab. Ils avaient pour mission de lister tous ceux qui n'avaient pas encore donné leur serment d'allégeance au nouveau Calife, Abu Bakr, et de les obliger par la force à venir le faire.

« Le gang des Compagnons », s'est alors regroupé devant la maison de Fatima, tenant dans leurs mains des torches de Feu. Ils ordonnèrent à 'Ali de sortir afin qu'il fasse allégeance à Abu Bakr, mais il refusa, prétextant qu'il était en train d'écrire la totalité du Coran et qu'il jura de ne pas sortir avant d'avoir terminé sa compilation. Les Compagnons auraient alors menacé de brûler la maison si 'Ali ne sortait pas immédiatement. Il y avait dans celle-ci, la famille de 'Ali, mais également Zubayr, Abbas, Miqdad, et des Hashémites.

Ne pouvant plus patienter, Omar décida de défoncer la porte d'entrée. Fatima se trouvant juste derrière elle, fut projetée et coincée contre le mur ; un clou se serait enfoncé dans sa poitrine et une de ses côtes se serait brisée. Les Chiites rapportent qu'elle était enceinte de six mois d'un enfant nommé "Mohsin" (sa cinquième grossesse à l'âge de dix-huit ans), et que la blessure provoquée par Omar entraina son avortement. Puis, Il lui aurait assigné des baffes tellement puissantes que ses boucles d'oreilles se seraient envolées (avec un hijab couvrant ses oreilles ?)

ali prisonnierToujours selon la secte, 'Ali se serait fait trainé par des cordes dans les rues de Médine, enchaîner comme un monstre et humilié par les Compagnons du Prophète, jusque devant Abou Bakr. Ce dernier ne l'obligea pas à lui faire allégeance et lui permit de rentrer chez lui.

Fatima sortit avec d'autres femmes Hashémites à la recherche d'Ali, tout en pleurant, (sachant qu'elle avait une côte cassée et un bébé mort dans le ventre) puis elle alla se plaindre sur la tombe du Prophète de ce que ces Compagnons venaient de lui faire subir. Quant à 'Ali, il regrettait de ne pas être Calife à la place du Calife. Pour lui remonter le moral, il recevait quotidiennement la visite de l'ange Gabriel.

Fatima décéda six mois plus tard. Les Chiites racontent que 'Ali l'enterra secrètement, ce qui a beaucoup déplu à un certain curieux. Omar commença alors à creuser toutes les tombes pour la retrouver. Cette fois ci, 'Ali se serait énervé, il prit son sabre doul-fiqar et menaça Omar de mort s'il continuait ses recherches. Abu Bakr entendit les paroles de 'Ali et ordonna à Omar de stopper les fouilles.

(Sources : Bihar al-Anwar, et livre de Salim ibn Qais)

Ce tissu de mensonge est la tragédie préférée des Chiites, qui chaque année la reproduisent comme pièce de Théâtre, lors de l'anniversaire de la mort de Fatima.

Réfutation de l'histoire Chiite

1. Pourquoi les vertueux Compagnons du Prophète s'introduiraient par la force dans une maison alors qu'ils récitent eux même les versets du Coran l'interdisant :

« Ô vous qui croyez! N´entrez pas dans des maisons autres que les vôtres avant de demander la permission [d´une façon délicate] et de saluer leurs habitants. Cela est meilleur pour vous. Peut-être vous souvenez-vous. » (Coran 24.27)

Il est également interdit d'appeler les gens à haute voix pour qu'ils sortent de chez eux :

« Ceux qui t´appellent à haute voix de derrière les appartements, la plupart d´entre eux ne raisonnent pas. Et s´ils patientaient jusqu´à ce que tu sortes à eux, ce serait certes mieux pour eux. Allah cependant, est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 49.5)

Donc 'Omar reconnu pour sa stricte application du Coran n'a pas pu agir tel que les Chiites le rapportent, de même Zaid Ibn Thabit, le scribe du Prophète chargé de la rédaction du Coran, de même Abder Rahman Ibn Aouf, le plus généreux des Compagnons. Ce sont tous des serviteurs du Miséricordieux et des élus du Paradis.

2. Pourquoi est-ce Fatima qui se trouve derrière la porte et non pas 'Ali ? Est ce à une femme de se tenir derrière la porte et de s'entretenir avec des hommes ou est ce le devoir du Chef de famille ?

3. Les Chiites rapportent qu'il y avait dans la maison plusieurs personnes dont Zubayr, et d'autres Hashemites. Pourquoi personne n'a t-il réagit face à 'Omar, alors que n'importe quel musulman aurait sacrifié sa vie pour sauver la fille bien aimée du Prophète ?

4. Zubayr est le mari de Asma, et le beau fils d'Abu Bakr. Les Chiites le détestent puisqu'il a participé à la bataille du Chameau. Que faisait-il donc chez 'Ali, en train de le soutenir, alors que la secte le considèrent comme un ennemi ? (Les Chiites rapportent que Zubayr dégaina son épée pour combattre Omar, mais comme par hasard, il trébucha et son épée tomba de sa main...)

5. Dans un hadith authentique, le Prophète annonça à Fatima qu'elle sera la première (parmi sa famille) à le rejoindre dans l'au-delà. Le Messager n'a pas du tout annoncé que le bébé qu'elle portait sera le premier à le rejoindre. Cela prouve qu'elle n'était pas enceinte.

6. Selon les Chiites, Fatima faisaient des discours devant la foule, incitant les gens à reconnaitre 'Ali comme Calife. Comment a-t-elle pu se lever et marcher avec une côte cassée, et après une fausse couche ?

7. Les Chiites rapportent que 'Omar avait souvent tendance à lever la main sur Fatima :

Sur son chemin de retour, Omar rencontra la Sainte Femme, et lui dit : “Oh fille de Muhammed, quel est ce document que je vois dans tes mains ? La Sainte Femme répondit : "C'est mon droit (fadaq), Abu Bakr me l'a rendu. Omar se mit très en colère et lui ordonna de lui donner le document, ce qu'elle refusa. Alors Omar sortit un fouet pour la battre, et comme elle fut surprise et effrayée, elle fit tomber son document, et Omar le ramassa. (Al-Bihar, Volume 29, Page 192)

Dans une autre version :

Abu Bakr écrivit un titre de propriété de Fadak, donc Fatima sortit avec le document dans ses mains. Omar Ibn Khattab la croisa. Il lui dit : "Qu'est ce papier que tu tiens dans tes mains, Ô fille de Muhammed ? Elle répondit "Un titre de propriété qu'Abu Bakr a écrit pour moi, afin de me rendre Fadak. Il lui dit : Donne le moi ! Elle refusa de lui donner. Alors il lui donna des coups de pied, et comme elle était enceinte de Muhsin, elle fit fausse couche. Puis il l'a giflé. C'est comme si je voyais encore ses boucles d'oreilles cassées. Puis il prit le document et le déchira en mille morceaux. Elle rentra chez elle, et resta malade pendant 75 jours à cause des coups de Omar, après quoi elle décéda. (Source : Al-Mufid, Al-Ikhtisas, p. 185)

Est ce que Fatima fit fausse couche lors de l'assaut sur sa maison ou bien lorsque Omar lui arracha le titre de propriété de Fadak ? Combien de fois Omar aurait il agressé Fatima sans que personne ne réagisse ?

Regardez comment les Chiites inventent des hadiths, faisant passer Fatima pour une jeune fille fragile et sans défense (le petit chaperon rouge) qui se fait attaquer par Omar (le grand méchant loup.)

8. Si Omar est responsable de la mort de Fatima et de son bébé, pourquoi 'Ali n'a pas appliqué la loi du talion ? Il y a deux solutions dans le Coran en cas de meurtre : l'équivalent de ce qu'a subi la victime ou le pardon avec l'indemnisation du prix sang.

« Ô les croyants! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un allégement de la part de votre Seigneur et une miséricorde. Donc, quiconque après cela transgresse, aura un châtiment douloureux. » (Coran 2.178)

Ali n'appliqua aucun des deux jugements de Dieu. Fatima avait elle si peu de valeurs aux yeux de 'Ali ?

9. Pourquoi 'Ali n'a t-il pas vengé sa propre femme alors qu'il déclare la guerre aux Kharijites suite au meurtre de 'Abd Allah Ibn Khabbab Ibn Al-Aratt et de sa femme enceinte ?

Les Chiites rapportent plusieurs explications :
- Le Prophète aurait prédit à 'Ali ce qui allait se produire et lui demanda de se taire, de ne pas agir, et de patienter.
-‘Ali ne voulait pas semer la discorde, ni provoquer une effusion de sang au moment ou les Byzantins et l'armée de Musaylima l'imposteur, avaient déclaré la guerre aux musulmans.
- Ce n’était pas le bon moment pour agir, car Abu Bakr avait une grande armée et lui n'avait que quelques partisans.
-‘Ali ne voulait pas que son action soit mal interprétée par les non musulmans. Comment les gens pourraient ils se convertir à l'Islam si les musulmans se tuent entre eux ?

Ce sont ce genre d'arguments pathétiques que les savants chiites avancent pour expliquer les raisons qui ont amené 'Ali à ne pas défendre sa femme, ni réclamer sa vengeance. Ainsi, 'Ali aurait complètement contredit le Saint Coran qui ordonne le talion ou un dédommagement. Il n'a réclamé pour sa femme, ni vengeance, ni dédommagement, ni excuses des agresseurs. Selon les Chiites, il pratiquait la taqiya, (la dissimulation). Il se comportait agréablement devant Omar, il gardait toute sa rage dans le coeur, et le maudissait secrètement à chaque prière pour le meurtre de sa femme. C'est le comportement typique d'un lâche et d'un hypocrite, qui refuse le jugement d'Allah.

« Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, oeil pour oeil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d´après ce qu´Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes. » Coran 5.45)

9. Si Abou Bakr est l'instigateur de cette tragédie, pourquoi le trouvons nous, dans un hadith authentique, en train de faire l'eloge du fils de Fatima devant 'Ali qui souriait en les observant ? Un enfant se laisserait il toucher par l'homme qui a tué sa mère ?

Uqba ibn al-Hârith rapporte : Abu Bakr fit la prière du ’asr puis sortit en marchant. Il vit al-Hassan qui était en train de jouer avec des enfants. Il le porta sur ses épaules et dit : « Que mon père soit sacrifié pour lui ! il ressemble au Prophète, pas à ’Ali. » Quant à ’Ali, [qui était présent], il ne faisait que sourire. (Bukhari)

10. Pourquoi 'Ali épousa la femme d'Abou Bakr après sa mort, et prit en charge son fils, alors que ses propres fils, Hassan et Hussein devinrent orphelins à cause de lui ?

11. Pourquoi 'Ali donna sa fille Umm Kalthoum en mariage à 'Omar ? Une fille accepterai-t-elle d'épouser l'assassin de sa mère ?

12. Les Chiites rapportent que Fatima aurait maudit Abu Bakr et 'Omar. Nous savons que le Prophète a dit que si une malédiction est injustifiée, elle retombe sur celui qui l'a lancé. Fatima décéda six mois après son agression et sa tombe serait inconnue selon les Chiites. Abu Bakr décéda deux ans après, et Omar, douze ans après, et ils sont enterrés auprès du Prophète. Alors, sur qui la malédiction de Dieu serait tombée, si les Chiites sont véridiques ?

13. Les Chiites rapportent que Fatima alla se plaindre sur la tombe du Prophète. Comment a-t-elle pu entrer chez Aisha ? Pourquoi Fatima demanderait de l'aide à un mort au lieu de demander de l'aide à Allah, le vivant ?

14. Cette histoire n'a aucune chaine de transmission fiable et même Kulayni, l'un des premiers compilateurs Chiite de hadith, ne l'a pas rapporté dans son livre al-Kafi. Même si ce dernier détestait 'Omar, il savait très bien que cette histoire farfelue avait peu de chance de trouver preneur.

15. Enfin, on atteint le sommet du ridicule lorsque les Chiites affirment qu'il a fallut de peu avant que Fatima, folle de rage, ne détruise la planète ! Selon la secte, elle était sur le point de se dévoiler et sa lumière toute puissante aurait pu irradier toute créature vivante. Heureusement qu'Ali envoya Salman à temps pour la calmer, car selon la secte, la colère de Fatima entraine directement le courroux d'Allah. (et non l'inverse !)

 

Nous pouvons lire, dans le livre "Fatima, the gracious" : Ali a été contraint de venir à la Mosquée. Lorsque Fatima vit cela, elle le suivit et s'adressa à Abu Bakr : « Veux-tu me rendre veuve ? Si tu ne le libères pas, je vais découvrir ma tête, déchirer ma tunique, et aller à la tombe de mon père pour me plaindre à mon Seigneur... »

Alors, elle prit Hassan et Hussein par les mains et se dirigea (avec Mushin dans le ventre et sa côte brisée) vers la tombe de son père. Lorsque 'Ali vit la gravité de la situation, il est immédiatement intervenu en disant à Salman : « Empêche la fille de Muhammed (d'atteindre la tombe de son père) car c'est comme si je pouvais voir les abords de Médine s'enfoncer dans la Terre. »

Salman dira plus tard : « J'étais auprès de Fatima, lorsque par Allah, je vis les fondations des murs de la mosquée s'élever à un point où un homme aurait pu passer en dessous s'il le souhaitait. Je dis alors : Ma maîtresse, Allah envoya ton père en tant que miséricorde, ne soit donc pas la cause de sa colère. »

 

 

Mythe de l'Agression de Fatima 1/3 : Les Savants Chiites modérés s'opposent aux Ayatullahs traditionnels et rejettent l'histoire de l'assaut d'Omar et des Compagnons sur la maison de Fatima

Mythe de l'Agression de Fatima 2/3 : Le Sheikh Othman Al-Khamis analyse les détails de l'affaire et réfute point par point le récit Chiite.

Mythe de l'Agression de Fatima 3/3 : Pourquoi Dieu aurait il accordé de tels honneurs à Abu Bakr et à Omar s'ils avaient commit un tel crime ?

 

Conclusion

La secte Chiite fabrique des histoires afin de susciter la haine et la division parmi les musulmans. Ils ont inventé le mensonge du martyr de Fatima, et l'entretienne chaque année par des commémorations théâtrale ; puis ils demandent aux musulmans de choisir entre défendre Fatima ou 'Omar ibn Khattab.

Mais les musulmans rejettent cette histoire montée de toute pièce par les chiites. Nous avons l'obligation d'aimer à la fois la famille du Prophète et ses Compagnons qui ont fait d'énorme sacrifice pour l'islam. Ils ont un tel mérite que seuls des mécréants peuvent les détester.

« Muhammad est le Messager d´Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d´Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l´image que l´on donne d´eux dans l´Evangile est celle d´une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s´épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l´émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d´entre eux qui croient et font de bonnes oeuvres, un pardon et une énorme récompense. » (Coran 48.29)

Le Prophète a dit : "Il y aura vers la fin des temps des gens de ma communauté qui vous rapporteront ce que vous n'avez jamais entendu ni vous, ni vos ancêtres, alors prenez garde à eux" (Rapporté par Muslim)


Chiite.fr | Email : ahlelbayt@live.fr | English Version