Les 12 Imams

Présentation des 12 imams

Les Chiites Rafidiths croient qu'après la mort du Prophète, Dieu aurait désigné des successeurs et leur aurait donné l'autorité divine sur toute la Terre. Ces imams selon eux sont infaillibles, ils ne peuvent ni oublier, ni commettre d'erreurs. Ces imams ont le savoir absolu, ils connaissent le passé et le futur, ils ont d'autres livres révélés que le Coran. Les Rafidiths prétendent qu'il est obligatoire de croire en eux, sinon le musulman mourra mécréant et toutes ses actions seront annulées.

Les Chiites Rafidiths ont douze imams, c'est pourquoi ils sont surnommés les chiites duodécimains ou la secte des douze. Il faut savoir que, pratiquement à la mort de chaque imam, des divergences sur sa succession et l'identité de l'imam suivant, aboutissaient à des divisions et à l'emergence de nouvelles sectes.

1. Ali, (La secte des Chiites Kharijites refuse cet imam, car il a accepté un arbitrage humain lors de la bataille de Siffin, au lieu d'un arbitrage divin. Selon eux, 'Ali n'aurait pas dû remettre en cause sa légitimité divine d'imam infaillible en acceptant d'être jugé par de simples humains qui par ailleurs l'ont destitué de son poste. Par conséquent, la secte chiite l'a déclaré apostat et l'a assassiné.)

2. Hassan, (Il renonça au Califat au profit de Mu'awiya, ce qui a déplu à beaucoup de Chiites qui croyaient que Hassan avait été divinement élu. Ils commencèrent alors à l'appeler Mudhil Al-Mu'minin (l'humiliateur des croyants) au lieu d'Emir al-Mu'minin. Selon eux, sa propre femme l'aurait empoisonné.)

3. Hussayn, (Il fut contacté par les Chiites de Kufa qui avaient la conviction que Hussein était la seule personne légitime pour gouverner. Ils l'ont invité à venir dans leur ville, en lui promettant de le protéger et le défendre, mais ils l'ont trahi et abandonné. Il est mort en martyr avec sa famille et ses compagnons, en cours de route, à Kerbala.)

4. Ali al-Sajjad, (Les Chiites Kaysanites refusent cet imam car il refusa de participer au Jihad pour venger son père. Selon eux, l'imam légitime est Muhammad ibn al-Hanafiya, un autre fils de 'Ali. Les Kaysanites sont les premiers chiites à affirmer que leur Imam est en occultation.)

5. Muhammad al-Baqir, (Les Chittes Zaydites refusent cet imam. Selon eux, le 5ème imam est Zayd Ibn Ali. Zayd refusa d'insulter Abu Bakr et Omar, et donna le nom de "Rafidhite" qui signifie "ceux qui refusent" aux chiites qui insultent les deux califes. La mort d'al-Baqir donna lieu à une sécession portant le nom de Baqiriyya. Pour les Baqirides, le cycle de l'Imamat prend fin avec celle du cinqième Imam entré en occultation et qui reviendra à la fin des temps en tant que Mahdi.)

6. Ja`far al-Sadiq, (Il est un descendant d'Abu Bakr ainsi que tous les imams qui vont suivre. Les Chiites ont inventé des milliers de hadiths sur son dos, faisant croire qu'il était l'un des leurs. La secte des chiites Nawusiyya prétend qu'il est en occultation et qu'il sera le Mahdi.)

7. Musa al-Kadhim, (La secte des Chittes Ismaeliens refusent cet imam. Selon eux, le 7ème imam est le fils ainé de Ja`far, Ismael alors que Musa est le fils cadet.)

8. Ali al-Redha, (La secte des Chiites Waqifites refusent cet imam à la peau noire. Selon eux, Musa al-Kadhim est le dernier Imam. Il est en occultation et réapparaitra en tant que sauveur. Certains agents financiers de Musa al-Kadhim refusaient purement et simplement de restituer le Khums récolté à son successeur, Ali al-Ridha. Le Calife Al-Ma'mun désigna al-Redha comme héritier, en échange al-Reda a dû l'appeler "Emir des croyants" en public, ce qui fut assez humiliant sachant que le chiisme accorde ce titre exclusivement à Ali Ibn Abu Talib. )

9. Mohammad al-Taqi, (Il devient l'imam des chiites à l'âge de 7 ans. Il dut affronter son oncle Ahmed b. Musa, qui se déclara comme étant l'imam légitime. Muhammed al-Taqi se maria avec la fille du Calife abbasside al-Ma’mun, ce qui déplut à beaucoup de Chiites qui considérèrent ce mariage comme une trahison, sachant que le Calife était soupçonné d'avoir empoisonée son père Al-Redha.)

10. Ali al-Naqi, (Il devient l'imam des chiites à l'âge de 6 ans et 5 mois.)

11. Hassan al-`Askari, (A sa mort, les fidèles se divisèrent au rythme de plus d'une dizaine de chiisme. Certains disaient qu'il était mort sans avoir laissé de fils. D'autres le considéraient comme occulté et comme le sauveur à venir. D'autres enfin se tournèrent vers son frère Ja'far, en prenant exemple de la nomination de Hussein, frère de Hassan.)

12. Mohammad al-Mahdi. (Il devient l'imam mystérieux de la secte des chiites duodécimains à l'âge de 5 ans. Ayant peur des autorités, il entra en occultation mineure. Quatre représantants avaient l'autorisation de parler en son nom pendant 70 ans. A l'age de 75 ans, le Mahdi entra en occultation majeure et reviendra à la fin des temps.)

Les Chiites duodécimains (la forme finale et majoritaire du chiisme actuel) prétendent que le Prophète avait désigné de son vivant les noms des douze imams. Alors que l'histoire nous prouve que les chiites se sont entretués pour l'Imamat de la même manière que les Omeyades et les Abbassides pour le Califat.

Pour plus de précision, lire l'article "Firaq al-Shi'a"

Voici quelques hadiths de leur livre chiite "Al-Kafi ", concernant leurs imams

Tous les musulmans qui ne reconnaîssent pas l'autorité divine de l'imam meurent dans le même état que la période d'ignorance, c'est à dire sans religion

Al-Husayn ibn Muhammad a rapporté d'après Mu'alla Muhammad de al-Hassan ibn Ali al-Washsha de Ahmad ibn Aidh de Ibn 'Udhayna de Al-al-Foudayl ibn Yasar qui a déclaré ce qui suit : "Un jour, Abou 'Abdallah (a.s) a commencer à nous parler et dit : « Le Messager d'Allah a dit : Celui qui veut mourir et n'est pas sous la tutelle de l'Imam, sa mort serait semblable à une mort dans l'ignorance. » J'ai demandé: « Est ce que le Messager d'Allah a vraiment dit cela ? L'Imam (as) dit : Oui, par Allah, il l'a dit. J'ai dit alors : Donc, tous ceux qui meurent sans reconnaître l'Imam meurent comme s'il meurt dans l'ignorance (sans religion)? L'Imam (as) dit : Oui, c'est exact. » (Al-Kafi, ch 87)

Un musulman rempli de bonnes actions mais qui ne suit pas l'imam des Chiites ira en enfer, et un mauvais chiite qui a beaucoup de péchés mais qui reconnait son imam ira au paradis

Il a été rapporté d'après Hisham ibn Salim de Habib al-Sajistani de Abu Ja'far (a.s), qui a déclaré ce qui suit : « Allah, le Très Saint, le Très Haut a dit : Je ferai subir une peine à tous ceux qui vivent une vie religieuse en Islam sous la tutelle d'imams injustes qui ne possèdent pas l'autorité d'Allah même si ces adeptes seraient vertueux et pieux dans leurs actes. Je pardonnerai à tous ceux qui vivent une vie religieuse en l'Islam sous la tutelle d'un imam qui est juste dans ses rapports et qui possédent l'autorité d'Allah, même si ces partisans dans leurs rapports seraient des pécheurs injustes. » (Al-Kafi, cha 86)

Muhammad Ibn Yahya a rapporté d'al-Husayn ibn Muhammad ibn Yahya de Safwan d'Al-Alaa ibn 'Razin de Muhammad ibn Muslim qui a dit ce qui suit. « J'ai entendu Abu Ja'far (as) dire : « Quiconque suit la religion Allah, avec une adoration assidue mais sans imam, chef de l'autorité Divine, son travail ne sera pas accepté. En fait, il est perdu et confus et Allah rejete ses actions. » (Al-Kafi, cha 86)

L'imam est le maître de toute la terre

Un homme demanda à l'imam Abu Ja'far ce qui suit : « Qu' Allah mette mon âme au service de votre cause, qu'est ce que vous êtes exactement ? L'Imam (as) répondit : Nous sommes les trésoriers de la connaissance d'Allah. Nous sommes les traducteurs des révélations d'Allah. Nous possédons l'autorité divine sur tout ce qui est sous les cieux et aux dessus de la terre ». (Al-Kafi, cha 11)

Les Imams savent quand ils vont mourir et ils ne meurent que volontairement

L'Imam Reda a rapporté : L'Emir des Croyants Ali connaissait l'identité de son assassin, la nuit et l'endroit où il allait être tué. Sa fille Umm Kulthum lui dit : "Pourquoi ne pries tu pas à la maison et n'envoies tu pas quelqu'un diriger la prière à ta place à la mosquée ? Il refusa de le faire et sortit de sa maison sans armes à plusieurs reprises. Il connaissait Ibn Mujlim et savait que c'est avec son sabre qu'il serait tué. (Al-Kafi, ch 47)

Si l'imam désire savoir une chose, Dieu le lui fait savoir

Muhammad Ibn Yahya a rapporté d'après 'Omra de Musa de Musa Ibn Ja'far de Amr ibn Sa'id al-Madâ'inî de Abu Ubayda Abu-Madâ'inî de abu Abdallah (as) qui a dit ce qui suit : « Quand l'Imam désir savoir une chose, Allah lui accorde cette connaissance. » (Al-Kafi, ch 46)

Les Imams ont connaissance de tout ce qui est parvenu aux anges, aux Prophètes et aux Messagers

Abu Ali al-Ashari a rapporté d'après Muhammad ibn Abd al-Jabber de Muhammad Isma'il d'Ali ibn al-Nu'man d'al-Souwayd Qalla d'Abu Ayyub de Abu Basir de Abu Ja'far (a.s.) qui a dit ce qui suit : « Allah, le Très Saint, le Très-Haut, a deux sortes de connaissances. La première est la connaissance que nul autre que lui ne connaît. La deuxième connaissance est ce qu'il a enseigné à ses anges et à ses messagers. Tout ce qui est parvenu aux anges et aux messagers, nous le savons ». (Al-Kafi, ch 44)

Les Imams reçoivent de nouvelles révélations et ils prétendent que le Prophète et Ali, les reçoivent juste avant eux

Ali ibn Ibrahim a rapporté d'après Muhammad ibn 'Isa de Yunus ibn' Abd al-Rahman, de certains des partisans d'Abou Abdallah (a.s) qui a dit ce qui suit : « Rien ne nous est révélé de la part d'Allah, le Très Saint, le Très-Haut, sans que cela ne parvienne en premier au Messager de Allah, puis Amir al-Mouminine Ali (a.s), puis les Imams les uns après les autres, pour faire en sorte que le dernièr d'entre nous ne soit pas plus savant que le premier. » (Al-Kafi, ch 43)

Comment le savoir se transmet entre deux imams ?

Muhammad Ibn Yahya a rapporté d'Ahmad Muhammad de al-Husayn ibn Ali ibn Sa'id de Asbat d'al-Hakam Ibn Miskin et de certains de nos partisans qui a dit ce qui suit. J'ai demandé à Abu 'Abdallah (as), « A quel moment l'imam successeur prend connaissance de ce que l'imam avant lui avait comme savoir ? » « L'Imam (as) dit : « À la dernière minute de la vie de l'imam avant lui. » (A-Kafi, ch 57)

Posseder les armes du Prophète permet d'être Imam

Ali ibn Ibrahim a rapporté de son père de Abu ibn Umayr de Muhammad ibn al-Abdallah Sukayn de Nuh ibn Darraj de 'Ibn Abou Ya'fur qui a dit qu'il avait entendu abu 'Abdallah (a.s.) dire ce qui suit : « Les armes (du Prophète) que nous possedons sont comparables à l'Arche d'alliance que les Juifs possèdaient. Partout où l'Arche allait, le royaume suivait (celui qui la possédait). Partout où les armes vont parmis nous, la connaissance (le leadership de l'autorité divine) suit également. » (Al-Kafi, ch 39)

Les Imams possèdent les objets sacrés des prophètes

Ahmad ibn Idris a rapporté d'après Imran Ibn Musa de Musa Ibn Ja'far al-Baghdadi de Ali ibn ibn Asbat de Muhammad ibn Foudayl de Abou Hamza al-Thamali qui a dit qu'il a entendu Abu Abdallah (a.s.) dire ce qui suit. « Les tablettes de Moïse sont avec nous. Le bâton de Moïse est avec nous. Nous sommes les héritiers des prophètes (a.s.). » (Al-Kafi, ch 37)

Muhammad Yahya a rapporté de Muhammad ibn al-Husayn de Musa ibn Sa‘dan de abu al-Hassan al-’Asadi de Abu Basir de Abu Ja'far (a.s) qui a dit ce qui suit : « Amir al-Mu'mini (a.s) sortis une fois au cours de la nuit après la prière de l'isha disant, 'Ham hama, ham ham' et c'était une nuit sombre. L'Imam (as) est venu vers vous et il portait la chemise d'Adam (a.s.). Il portait la bague de Salomon (as) et dans les mains, il avait le bâton de Moïse (a.s.). » (Al-Kafi, ch 37)

La Terre entière appartient à l'Imam, par conséquent le monde entier doit payer des taxes à l'imam

Muhammad Ibn Yahya a rapporté d'Ahmad ibn Muhammad ibn 'Isa ibn Mahbub de Ibn Hisham Abou Salim Khalid al-Kabuli de Abu Ja'far (a.s), qui a dit ce qui suit : « Nous avons trouvé dans le livre d'Amir al-Mouminine (a.s) cela : La terre appartient à Allah et Il la donne en héritage à qui il veut d'entre ses serviteurs. La bonne fin est pour ceux qui sont pieux envers Allah, moi et mes Ahl al-Bayt sommes les personnes à qui Allah a donné la terre en héritage et nous sommes ceux qui sont pieux envers Allah. La Terre entière nous appartient. Ainsi, quiconque d'entre les musulmans ravive une terre, il doit l'établir, et payer des taxes à l'imam d'entre mes Ahl al-Bayt. » (Al-kafi, ch 105)

Extraits du livre Al-Kafi, volume 1

Voici d'autres hadiths sur leurs Imams extrait du livre "Hayat al-Kulub " (la vie des coeurs), de Majlisi

L'Imam prétend que des gens sont jaloux de lui

L'Imam : « Nous les Ahlul Beyt nous sommes les Hommes dont les autres sont jaloux. »

L'Imam se plaint qu'on lui ait volé sa Royauté

Ayyashi a rapporté l'entretien entre l'Imam As-Sâdeq et Dawoud Ibn Farqad ayant demandé à l'Imam de l'éclairer concernant le Verset : Dis : " ô Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes la royauté à qui Tu veux et Tu enlèves la royauté à qui Tu veux ". (Coran 3.26)
- Dieu n'a-t-Il pas donné la royauté aux Béni Omayyah ?
- L'Imam : Ce n'est pas ainsi que les gens devraient comprendre ce Verset ; Dieu nous a donnés la Royauté et les Béni Umayyah nous l'ont arrachée de la même manière qu'une personne se fait arracher par une autre les vêtements qu'elle porte ; dans ce dernier cas, les vêtements arrachés ne peuvent jamais devenir la propriété de la personne qui s'en ait emparés par la force.

Si l'Imam s'absente une seconde, la Terre entière s'effondrerait

Ibn Babawayh a rapporté de l'Imam As-Sâdeq ceci : « Sans la Présence de la Preuve de Dieu sur Terre, la Terre se serait mise à trembler sans aucun doute et chuter avec tout ce qui est dessus car, pas même pour une seconde, la Terre ne peut exister sans la Présence d'un Imam . »

Kulayni, Ibn Babawayh et d'autres, ont rapporté de façon véridique de l'Imam Mohammed Al-Bâqer ses dires suivants : « Si l'Imam se séparait de lui-même de la Terre pour un court instant, alors la Terre se mettrait à osciller comme la mer lors d'une tempête. »

Un jour, Soulayman Ja'fari posa la question suivante à l'Imam Ali-Reza :
- La Terre peut-elle exister sans la Présence de la Preuve ?
- L'Imam répondit : « Même si la Terre se retrouvait sans la Présence de la Preuve durant une parcelle de seconde, elle s'écroulerait sans aucun doute avec tous ses habitants. »

Selon l'Imam, les sunnites iront en enfer car ils ne l'ont pas laissé gouverner

Humayri a rapporté à partir de sources dignes de confiance de l'Imam Ali-Reza les paroles suivantes : L'Imam, en énumérant ses ancêtres, rappela que Amir Al-Mu'minin Ali déclara : « Quiconque viendrait à mourir sans avoir fait preuve d'aucune foi en l'un des Imams de notre descendance, sa mort sera identique à celle de l'âge de l'Ignorance et Dieu le châtiera pour tout ce qu'il aura commis durant sa vie vécue en Islam et de celle vécue dans l'âge de l'Ignorance - sous-entendu pour toute sa durée de vie. »

L'Imam s'interpose entre Dieu et son serviteur

Dans l'ouvrage Basharat Al-Mustafa, il est rapporté à partir de sources dignes de confiance les paroles suivantes de l'Imam Mohammed Al-Bâqer : « Quiconque passe par notre Moyen pour invoquer Dieu, s'assure la réussite et son bien-être ; quiconque invoque Dieu sans passer par notre Moyen, s'assure sa propre destruction et celle des autres. »

L'Imam pèse le degré d'amitié qu'une personne a envers lui

L'auteur de l'ouvrage Misbah Al-Anwar a rapporté les dires suivants de l'Imam As-Sâdeq rapportant les Paroles de Sa Sainteté le Messager : « Je suis la Balance de la Science, Ali en est sa pièce rigide sur laquelle reposent ses plateaux, Al-Hassan et Al-Hossein en sont les deux plateaux et Fatima son socle ; avec cette Balance, les Imams de leur Descendance pèseront le degré d'Amitié de leurs amis et le degré d'hostilité de leurs ennemis, et, leurs ennemis sont ceux que Dieu châtie et qui sont châtiés par ceux chargés d'appliquer le Châtiment. »

L'Imam ne répond qu'aux questions qu'il agrée

Le Seigneur des mondes a révélé : " Si vous ne le savez pas, interrogez les Gens du Dhikr ". (Coran 16.43) Ali Ibn Ibrahim et Saffar ont rapporté à partir de sources dignes de confiance l'entretien de Zurarah avec l'Imam Mohammed Al-Bâqer ; entretien portant sur la question : Qui sont les Gens du Dhikr ?
- L'Imam : Nous sommes ces Gens !
- Zurarah : Devons-nous vous questionner en exclusivité ?
- L'Imam : Oui !
- Zurarah : Il est donc de votre devoir de donner une réponse à chacun.
- L'Imam : En ce domaine, nous avons le choix entre deux possibilités : ou nous répondons ou nous ne répondons pas à la question posée.
Puis l'Imam Mohammed Al-Bâqer récita le Verset coranique suivant : " Voici Notre Don : dispense-le et garde-le sans compter ". (Coran 38.39)

Dans les ouvrages Qurb Al-Asna'ad, Basaïr Ad-Darajat et Kafi, il a été rapporté un courrier envoyé par l'Imam Ali-Reza à Ibn Abi Baseer citant les Versets suivants révélés par le Seigneur des Mondes : «  Si vous ne le savez pas, interrogez les Gens du Dhikr », (Coran 16.43)
Alors, l'Imam ajouta : Cette injonction a rendu obligatoire pour vous tous de vous rendre auprès de nous afin de nous questionner ; néanmoins, il ne nous a pas été fait obligation de vous répondre.

Tous les matins, Dieu présente à l'Imam les oeuvres des gens

Dis : «  Agissez ! Dieu verra vos actions, ainsi que le Prophète et les Croyants » (Coran 9.105) Concernant l'expression « les Croyants » dans le Verset - L'Imam dit :   Ici, l'expression "les Croyants" désignent les Imams auxquels sont présentées quotidiennement les œuvres des Hommes jusqu'au Jour du Jugement. 

L'Imam se prend pour Allah

« La Terre brillera de la Lumière de son Seigneur. Le Livre sera posé en évidence. Les Prophètes et les témoins viendront. La Sentence sera prononcée sur tous, conformément à la Justice. Personne ne sera lésé. » (Coran 39.69)
Ali Ibn Ibrahim a rapporté le commentaire de l'Imam As-Sâdeq concernant ce Verset :
- Ici, l'expression "Son Seigneur" désigne l'Imam.
- Les personnes présentes demandèrent : "Quel aspect aura l'Imam qui viendra (le Mahdi) ?"
- L'Imam : "L'intensité vive et brillante de sa Lumière fera que le soleil et la lune ne seront plus utiles pour les habitants de la Terre. "

Tout Chiite qui accepte l'Imam, obtient le statut de martyr quelque soit sa mort

Ayyashi a rapporté à partir de Minah Al-Qassab son entretien avec l'Imam As-Sâdeq (s) : J'ai demandé à l'Imam As-Sâdeq ceci : "Hazrat ! Implore Dieu pour qu'Il m'accorde la faveur du Martyre !" L'Imam me répondit par : "Quelle que soit la raison pour laquelle le Fidèle croyant trouve la mort, il meurt toujours dans le statut de martyr". Et afin d'appuyer sa réponse, l'Imam récita le Verset suivant : Les Véridiques sont ceux qui croient en Dieu et en Ses Prophètes ; ils sont les témoins en présence de leur Seigneur ; ils recevront leur récompense et leur lumière. (Coran 57.19)

Dans Tahzib, il a été rapporté le récit d'une personne ayant dit : J'étais en compagnie de l'Imam Zaïn Al-Abidin lorsqu'une discussion commença au sujet du martyr.
- L'un des présents déclara : " Lorsqu'une personne meurt de déshydratation, elle meurt dans le statut de martyr ".
- Un autre ajouta : " Lorsqu'un animal sauvage met en morceaux un être humain, ce dernier meurt dans le statut de martyr ".
- Puis un autre dit : " Je ne crois pas au fait que toute personne venant à mourir, meurt dans le statut de martyr excepté si celle-ci trouve la mort dans le Chemin de Dieu ".
- Alors, l'Imam déclara ceci : " S'il en était ainsi, les martyrs seraient un petit nombre ". Puis l'Imam récita le Verset suivant : " Les Véridiques sont ceux qui croient en Dieu et en Ses Prophètes ; ils sont les témoins en présence de leur Seigneur ; ils recevront leur récompense et leur lumière ", (Coran 57.19) ; et dit : Ce Verset fut révélé en l'honneur de nos Chiites.

L'Imam a le pouvoir de reconnaître ses amis et ses ennemis

Dans Basaïr et Ikhtisas, Abdul Rahman Ibn Kathir a rapporté ceci : En route avec l'Imam As-Sâdeq pour accomplir le Pèlerinage, l'Imam escalada un monticule pour mieux contempler les gens et déclara : - Tant de gens pour témoigner de Al-Talbiya mais combien parmi eux auront leur Pèlerinage agréé ?
- Abi Sulayman demanda : ô fils du Messager de Dieu ! Les Prières de tous ces gens que nous apercevons seront-elles acceptées par Dieu ?
- L'Imam : Dieu n'accordera pas Son Pardon à tous ceux qui sont coupables de polythéisme et, quiconque renie la Wilayat et l'Imamat d'Ali est semblable à celui qui pratique l'idolâtrie.
- Le rapporteur : Que je te sois sacrifié ! Peux-tu reconnaître l'Ami de l'Ennemi ?
- L'Imam : " Malheur à toi ! Lorsqu'un nouveau-né vient au monde, son statut est écrit entre ses deux yeux ; lorsqu'une personne vient à nous pour donner son plein assentiment à notre Wilayat nous pouvons voir sur son front qu'il est écrit "Croyant" ; et lorsqu'une personne vient à nous en faisant preuve d'hostilité à notre égard, nous pouvons voir sur son front qu'il est écrit "Non Croyant" ; nous sommes " ceux qui les observent ", (Coran 15.75) ; d'ailleurs, c'est à notre sujet que Dieu révéla : " Voilà vraiment des Signes pour ceux qui les observent ". (Coran 15.75) Ainsi, grâce à cette exceptionnelle faculté d'observation, nous reconnaissons nos Amis de nos Ennemis ".

Puis, l'Imam ajouta : Lorsqu'un Imam observe une personne, il la reconnaît ; il en connaît la couleur et l'origine même lorsque l'Imam entend la voix d'une telle personne séparée de lui par un mur, il sait de quelle personne il s'agit et il en connaît les particularités car Dieu, Le Très-Majestueux, déclara ceci : " Parmi Ses Signes : la Création des Cieux et de la Terre ; la diversité de vos idiomes et de vos couleurs. Il y a vraiment là des Signes pour ceux qui savent ". (Coran 30.22)

L'Imam parle toutes les langues

L'Imam commenta ce Verset ainsi : Les Imams sont " ceux qui savent " (Coran 30.22) que Dieu cite dans ce Verset ; l'Imam connaît la langue de chacune des tribus et de chacun des peuples ; il sait aussi en écoutant parler une personne si celle-ci obtiendra son Salut ou ira en Enfer. Raison faisant que l'Imam donne une réponse en fonction du degré d'entendement et de réflexion de son interlocuteur.

L'Imam connait les secrets intimes des femmes

Ayyashi a rapporté de l'Imam As-Sâdeq le commentaire du Verset suivant : " Voilà vraiment des Signes pour ceux qui les observent ". (Coran 15.75)
- L'Imam : En vérité, se trouvent chez les Imams certaines particularités faisant qu'ils sont " ceux qui les observent ". L'Imam est convaincu concernant la Droite Voie ; il voit par cette Lumière placée par Dieu dans ses yeux ; sa parole est inspirée par Dieu et rien ne lui est refusé de ce qu'il demande ". Dans Basaïr, Ikhtisas et autres ouvrages, il a été rapporté de l'Imam Mohammed Al-Bâqer l'événement suivant : Alors qu'Amir Al-Mu'minin Ali Ibn Abi Tâleb était présent à la Mosquée de Kufa, une femme entra, elle venait de se disputer avec son mari.

- L'Imam Ali délibéra au sujet de leur dispute et finit par donner raison au mari ; ce qui rendit furieuse l'épouse qui déclara : " Par Dieu ! Tu n'as pas fait preuve d'un jugement droit ; tu dois rendre un jugement équitable et ne pas faire preuve d'injustice sous ton règne ; ton jugement rendu n'est pas conforme aux lois de Dieu ".

- L'Imam Ali, offensé, répliqua et dit à cette femme : " ô femme arrogante ! ô femme grossière ! ô celle qui fait preuve de déraison ! ô celle dont les menstrues ne sont pas semblables à celles des autres femmes ! ".

- Après avoir écouté les reproches d'Amir Al-Mu'minin Ali, la femme en question se détourna de l'Imam et s'en alla en murmurant : " Malheur à moi ! Malheur à moi ! Le fils d'Abu Tâleb a dévoilé des choses qui, pourtant, étaient bien cachées et, ce faisant, il m'a outragée ".

- Assistant à la scène, un chef des Khawarij, Omar Ibn Harith, se précipita à la rencontre de cette femme pour lui dire ceci : " Au début de ton entretien, je fus satisfait de ta façon de t'adresser au fils d'Abu Tâleb mais, pour quelle raison, lorsqu'il te fit des reproches, t'es-tu mise en tous tes états ? ".

- La femme : " Par Dieu ! Il a dévoilé des choses me concernant que personne ne pouvait savoir ; en effet, durant toute ma vie, j'ai eu mes menstrues par une autre sortie que la normale ".

- Après avoir écouté les paroles de la femme, Omar Ibn Harith s'en retourna auprès d'Amir Al-Mu'minin Ali pour lui demander ceci : " ô fils d'Abu Tâleb ! A quel type de divination as-tu eu recours avec cette femme ? ".

- Amir Al-Mu'minin Ali (s) : " ô fils de Huraith ! Il n'a jamais été question d'une quelconque divination suggestionnée par un Djinn ! Il faut savoir que 2000 ans avant la Création de ce Monde, Le Créateur des âmes, avant même de leur attribuer un corps pour les porter, avait inscrit entre les deux yeux de chacun s'il s'agirait d'un " Croyant " ou d'un " Non Croyant " ; de plus, il fut aussi écrit tout ce qui demeurera attaché à l'un comme à l'autre, leurs bonnes et mauvaises actions, le rapport de leurs actions ayant été également établi.

En outre, Dieu révéla au sujet de Son Messager (pslf) le Verset suivant : " Voilà vraiment des Signes pour ceux qui les observent ". (Coran 15.75) Donc, Sa Sainteté le Messager fut le Premier de " ceux qui les observent ", et je viens immédiatement après lui ; raison faisant que lorsque j'ai observé le front de cette femme, tout ce qui la concernait me fut dévoilé ".

L'Imam est la Face de Dieu

Ibn Shahr Aashob et d'autres traditionalistes ont rapporté à partir de sources dignes de confiance et nombreuses le commentaire de l'Imam Mohammed Al-Bâqer concernant le Verset : " Toute chose périt, à l'exception de Sa Face ". (Coran 28.88). - L'Imam : " Nous sommes la Face de Dieu ; toute personne qui veut aller vers Dieu doit passer par nous ".

Ibn Mahyar et Saffar ont rapporté la réponse donnée par l'Imam Mohammed Al-Bâqer à Salaam Ibn Mustashar concernant l'explication du Verset : " Toute chose périt, à l'exception de Sa Face ". (Coran 28.88). - L'Imam : Par Dieu ! Nous sommes la Face de Dieu ; nous serons présents jusqu'au Jour du Jugement, nous ne serons jamais absents ; Dieu ordonna aux Hommes de faire preuve d'obéissance envers nous et de donner leur plein assentiment à notre Wilayat ; à chaque fois que l'un de nous quitte ce Monde, en toute certitude un autre apparaît d'entre nos rangs pour occuper la charge de l'Imamat ; cela sera ainsi jusqu'au Jour du Jugement.


Chiite.fr | Email : ahlelbayt[a]live.fr | English Version